http://www.olivierantoine.fr/content/uploads//images/Gallery/Backgrounds/Mât.png

Pédagogie

Parcours

2019-2022

Certification en dramaturgie circasienne, CNAC

2021-2022

Certification en technique et interprétation dans les arts équestres, CNAC et Benjamin Grain.

1995-2021

Centre National des Arts du Cirque CNAC de Châlons en Champagne, enseignant en jeu

1996-2021

Ecole Superieur des Arts du Cirque de Bruxelles ESAC, enseignant en jeu

2015

Stage de recherche dramaturgique sur les différentes écritures circassiennes, Institut Français de Madrid et Teatro Circo Price

2007-2012

Institut National des Arts du Music-Hall, Le Mans, référent pédagogique et enseignant en jeu

2008

Ecole Fratellini, enseignant en jeu

2005-2007

Cellule Nomade du Centre National des Arts du Cirque, Sedan, responsable pédagogique

1997

Stage de Clown, Sousse Tunisie, l’ENAC

1994-1996

Conservatoire National d’Art Dramatique de Paris, assistant de Mario Gonzalez

1994

Assistant de Mario Gonzalez Centre Dramatique National de Saint-Etienne

Rencontre

avec Olivier ANTOINE du Centre National des Arts du Cirque (CNAC)

Surprendre, émouvoir, faire frissonner, faire rêver, faire rire... Sur quelles méthodes, quelles valeurs fondez-vous votre enseignement ?

J’aime nommer mes interventions et mes cours dans les écoles de cirque « JEU D’ACTEUR » plutôt que cours de théâtre ou cours d’interprétation. Pour la simple et bonne raison que la notion de théâtre est trop souvent liée et parfois même de façon indissociable à un texte et à une situation dramatique.
La notion de jeu est liée à l’enfance, a notre faculté d’inventer des règles, des codes pour jouer dans le plaisir et affirmer un désir d’expression. Jouer à l’acteur apporte une dimension supplémentaire, celle d’être regardé et de le faire devant un public convié.

Quelle est votre mission principale ?
Quelle est votre ambition en tant qu’enseignant ?

Notre mission principale est de former des artistes de cirque de très haute technicité mais aussi des citoyens émancipés, des artistes auxquels il incombe une responsabilité sociale.

Mon ambition est que le CNAC soit en contact le plus étroit avec le monde et ses mouvements. Pour cela, il m’importe que l’école se positionne activement sur l’ensemble d’une chaîne qui part de la stimulation, de la curiosité, du sensible, de la pensée, vers sa valorisation par les professeurs auprès des élèves. Qu’ils soient esthétiques, sociaux, artistiques, techniques, ou scientifiques, l’école doit se montrer poreuse à l’ensemble de ces mouvements afin que la création, la recherche et la transmission soient opérationnellement indissociables, que ces trois axes se croisent et se complètent en permanence.

Le cirque contemporain est-il politiquement engagé ?
Abordez-vous cette question dans votre travail auprès des étudiants ?

L’acte de transmettre est et doit être politique, il doit ouvrir un espace de sensibilisation sur le parcours de notre Histoire et donner un cadre de réflexion sur les notions de sens et de valeurs idéologiques. C’est ce que j’appelle l’acte circassien. Qu’il soit gratuit ou engagé, il importe avant tout qu’il soit partagé avec conviction, sincérité et intensité. La faculté de jouer avec justesse de sa propre identité et les possibilités de construction et de composition d’un personnage réaliste ou complètement démesuré dépendront des aptitudes et des compétences de chaque étudiant.

Ce dernier est formé pour s’exprimer avec la poésie de son corps, une poésie directe, massive et totale qui transcende l’exploit technique et s’inspire des intentions et des motivations de chacun. Ce travail se construit aussi bien à partir des spécialités techniques que de la formation en interprétation corporelle, gestuelle, musicale et théâtrale. Cette poésie du corps s’explore et s’oriente vers une adresse « totale » qui peut se résumer en quatre mots : ici-maintenant-intensément-sincèrement.

Enfin, rencontrer et travailler avec des étudiants d’une école d’Arts Appliqués comme Boulle est-ce rêvolutionnaire au CNAC ?

Nous nous devons de suivre ce qui se traite au sein des écoles artistiques, des laboratoires de recherches et des productions émergentes pour faire preuve de créativité pédagogique. Les notions de veille et d’innovation sont au cœur de mon projet, tout comme le sens d‘une certaine tradition circassienne.